ZIPOLIT
In Situ

– Environnement : Un·e journaliste d’entreprise peut vous raconter autrement le milieu ambiant dans lequel votre organisation évolue. Le service embarqué de Zipolit.

Essayez un nouveau regard :
– Conception-Rédaction : Print ou web, profitez d’un rédactionnel concis, direct et attrayant pour toute vos campagnes externes ou internes. Zipolit, le texte qualité des professionnels.
– Coach Express : Parce qu’il ne faut pas longtemps pour facilement communiquer par écrit. Validez votre longue expérience de cette pratique, celle-là même qui vous passe parfois à côté. Le savoir-faire-savoir de Zipolit.
– Réalisation de sites web : Permettre un tant soi peu d’apporter une dimension ludique et originalement construite (storytelling non conventionnel) à votre business online.

Notre monde est quand même un drôle de bazar, comme disent nos amis Belges. Cette démocratie des vivant·e·s appelle un approfondissement non dans le sens de l’universel, mais dans celui de l’>en-commun<, et donc dans un pacte de soin – le soin de la planète, le soin apporté à tous les habitants du monde, humains et autres qu’humains. Quelque chose nous dit que les entreprises doivent en être, à fond.

En vérité, ce que l’on appelle l’identité n’est pas essentiel. Nous sommes tous·tes des passant·e·s. Alors qu’émerge lentement une nouvelle conscience planétaire, la réalité d’une communauté objective de destin devrait l’emporter sur le culte de la différence.

Il n’y a pas longtemps, l’on prétendait délimiter avec plus ou moins de précision la frontière entre ici et ailleurs. Aujourd’hui, un tel exercice est futile. La frontière tend désormais à se distendre, sinon à se dissoudre. Inexorablement. En effet, nonobstant les nationalismes, il n’y a jamais eu qu’un seul monde. Qu’on le veuille ou non, nous en sommes tous des ayants droit. Les temps n’ont donc jamais été aussi propices pour redéfinir les paramètres de ce qui nous est commun en cet âge planétaire.

Sur la reconnaissance vocale, Google annonce une marge d’erreur inférieure à 2 %, contre 8 % il y a seulement deux ans.

Cap Nord

L’info macro-éco de l’année 2018 est connue. En 2018, la Chine investira autant, voire plus, dans les énergies renouvelables que dans sa filière du nucléaire civil. Serait-ce le coup de tonnerre boomerang de la COP21 ? Un Empire du Milieu aux ambitions environnementales sérieuses et motrices pour le reste de l’humanité. Zhōngguó verte ?

 

Bonobos

La responsabilité. Mot clé des années à venir pour le monde de l’entreprise. Dans celui du politique, la responsabilité donne obligation aux ministres de quitter le pouvoir lorsque le corps législatif leur retire sa confiance. En droit privé, la responsabilité donne obligation de réparer le dommage, qu’il soit le fait d’une faute ou du non-respect de la loi. En comptabilité publique, la responsabilité des entreprises françaises est estimée à 2% de la richesse nationale. Soit 60 MDS€ sur 3 ans (jusqu’en 2018).

Plus et mieux qu’avant l’information de l’entreprise est plurielle. Éclatée. « Asì como se habla de cadena de valor comercial, podemos transferir cadenas de significado creativo. » Curiosité.

ACTE 1 :

L’Agenda 21 : la pauvreté, la santé, le logement, la pollution, la gestion des mers, des forêts et des montagnes, la désertification, les ressources en eau et de l’assainissement, la gestion de l’agriculture ou encore la gestion des déchets, sont les axes de progrès que notre planète doit se promettre.

ACTE 2 :

Le territoire national est fortement polarisé par Paris.

Quelle est la réalité du marché ? Si le marché change chaque jour comme il donne l’impression de nous le faire vivre, l’économie est ivre, non ?

Depuis les années 1990, la consommation des ménages a poursuivi sa croissance. Le modèle linéaire « extraire-fabriquer- consommer-jeter » prédomine.

Les impératifs de flexibilité et de flux tendus dans les processus de production induits par la concurrence accrue au niveau international, ainsi que l’intensification des échanges ont entraîné un doublement du poids du tertiaire et de celui du fruit de sa scission, le quaternaire. En croyant très fort en la présence d’un cinquaire, celui de l’échange de bonnes pratiques.

ACTE 3 :

Depuis 1992, et le sommet de Rio, se développe une authentique diplomatie environnementale.

Les entreprises ont des difficultés à se fixer des objectifs et à rendre lisibles leurs stratégies.

L’information prend le pas sur la communication.

En octobre 2010, la norme internationale ISO 26000 est venue fixer les lignes directrices pour toutes les organisations qui cherchent à assumer la responsabilité des impacts de leurs décisions et activités et à en rendre compte.

Les infos environnementales ont été créées :

éco-citoyens
clés de forêts
i-pollen
qualité des rivières
i-InfoTerre
infoNappe
et tant d’autres encore…

Pensez-vous judicieux de causer de votre e-reputation ?

zipolit.info !

Appelez le 06 68 04 43 35

Les mots écrits d’une entreprise laissent chaque année des traces plus profondes dans le grand barnum de la chaîne de valeurs. Que pensez-vous d’un rédactionnel à votre écoute en train de se faire ? Vu l’ampleur que prend le phénomène. Vu aussi que cette tendance n’est pas le fait de quelques entrepreneur·e·s décalé·e·s. Il s’agit bien ici d’une réponse, à l’échelle de toute la planète, aux préoccupations des consommateurs et à celles des différentes parties prenantes. L’entreprise d’aujourd’hui, et plus significativement celle de France, doit se coltiner une foultitude de contraintes. Certain·e·s penseront de facto à l’obstacle fiscal ou/et à la réglementation. D’autres s’alarmeront de voir bientôt la RSE intégrer le Code civil. Les plus averti·e·s ; souvent remonté·e·s contre la convention d’Aarhus. Sans oublier celles et ceux qui voudraient voir l’article 5 de la Charte sur l’environnement tout simplement abrogé. Sans parler des dirigeant·e·s d’entreprises de plus de 500 salariés, qui n’ont pas encore réussi à faire des obligations de l’art. 225 du Grenelle II un outil de performance. Le mouvement de tertiarisation voire de quaternairisation et de recul de l’emploi industriel est observé de partout. Son intensité est cependant fonction de la structure initiale du tissu d’activités.

Émoticône